Notre nouvel enfant grandit et change d’hébergement

françoise_guy_lulu_2Notre nouveau site  «les Amis de Lulu»:

Les chamans, les shamans, les chamanes, sont les maîtres du désordre, pour nous, pour moi «le temps, l’espace,  ne sont qu’illusions», la preuve.

Les choses avancent se bousculent, à peine la naissance annoncée d’un nouvel enfant :  espace arnaudet http://espacearnaudet. com/

qu’une seconde naissance vient d’avoir lieu:  les amis de Lulu, qui grandit et est hébergé désormais sur notre domaine  » espacearnaudet.com »

Notre nouveau site  «les Amis de Lulu» :  remplace le site précédent . Ancien site, qui pousuit sa vie sous la forme de notre  nouveau site « espace arnaudet », dont le nouvel hébergement, permet d’heberger « REMEMNER    Les Amis de Lulu »

Notre site  « REMEMBER,  les Amis de Lulu» sera spécifique à  «l’histoire du mouvement ouvrier»,  à nos approches de solidarité, de fraternité,  de réflexions, pour un monde, autrement, solidaire et fraternel.

Notre nouveau site  «les Amis de Lulu»,  http://remember.espacearnaudet.com/ est une des composantes de   « l’espace Arnaudet ». 

Notre nouveau site REMEMBER  «les Amis de Lulu», se consacrera à vos, à nos  combats, toujours d’actualité, pour un monde, plus juste, plus solidaire, un monde où il ferait bon vivre, respectant la nature, l’homme, ne laissant pas sur le côté de la route, de plus en plus de monde.

Votre combat, va de la guerre d’Espagne, à  la résistance au nazisme, et au stalinisme, iI était alors, minuit dans le siècle. Mais qu’elle heure,  est il réellement aujourd’hui ?

Comme disait, Jean Ferrat, dans le bilan  « votre histoire était l’histoire de ce monde… des brigades d’Espagne à » 

« Vous aviez noms ….», Je rajouterais,  dans le cadre de se site, simplement,  humblement : « vous aviez noms,…. Lulu, mon ami, mon père,  et tout tes compagnons du M.O.I., et du Front National, l’organe de résistance au nazisme.. ! »

Quand est-il aujourd’hui,  mes amis, mes frères, mes camarades, de vos rêves,  de nos rêves, de vos combats, de nos combats,  d’hier  et d’aujourd’hui, pour un autre monde, un monde plus solidaire, un monde plus fraternel ?

Certes, le nazisme, le franquiste, sont tombés.

 Mais le stalinisme, à réussit   à briser par ses perversions, vos rêves, nos rêves et nos, vos  perspectives d’hier, et n’a  laissé qu’un vide et aucune perspective. Plus aucune alternative, au monde de l’exploitation de l’homme, par l’homme, de la misère, du chômage, avec une terre, de l’air, de l’eau et notre santé, qu’on empoissonne pour les bénéfices d’une minorité.

Le capitalisme continue ses ravages, et aucune perspective, d’un autre monde, plus juste, plus solidaire, ne se dessine, plus d’utopie,  pour le changer.

Et pourtant, un monde, plus juste, plus solidaire, il serait  plus qu’utile, ici et maintenant  !

Un monde, au service de l’homme, et non d’une minorité de nantis. Un autre monde, qui  est, aujourd’hui, comme hier, toujours d’actualité, ici et maintenant !

Dans une société, qui au nom des supers profits, casse nos entreprises, nos protections sociales, notre législation du travail, tente de remettre en cause les acquits sociaux de décennies de lutte, pour échapper, à la précarité,  à la misère.

Aujourd’hui comme hier l’injustice, la misère, le chômage,  pour les plus faibles. Tous les droits de l’homme, à la dignité, à la santé, à l’éducation, au travail, sont foulés aux pieds, au nom des supers profits et de leurs hommes liges !

De nouveau la misère, la précarité comme hier, ici et maintant. La misère  qui ramène la tuberculose. Les restaurants du cœur, le secours catholique, qui remplacent, les soupes populaires de temps qu’on croyait révolus à jamais. 

Une société, ou des retraités,  après une dure vie de labeur, n’ont  pas assez,d’argent  pour vivre, ou il y  des jeunes,  sans travail, qui vivent dans la rue, faute de pouvoir se loger, un scandale !

Ou est tu,  notre morale républicaine,  que tes représentants, foulent, ou laissent fouler aux  pieds sans vergogne, chaque jour un peu plus  !

Face à  cette  société, qui laisse notre jeunesse livrée au désespoir d’un chômage sans perspective d’avenir.

Face à cette société, qui veut supprimer des décennies de lutte, et leurs résultats arrachés au capital avec la remise en cause d’un code du travail, d’une protection sociale, créés par nos luttes pour  moins de précarité,  moins de souffrance, moins de misère, pour le droit à la santé,  pour le droit à l’éducation, pour le droit au logement Société et ses co gerant qui tentent de nous ramener des siècles en arrière en arrière, au paradis des patrons.

Face à cette société,  qui veut nous amener,  à un esclavage moderne, ou l’on voit de plus en plus de jeunes dans la rue, ou les drogues continuent de briser, en toute impunité, une partie de la jeunesse, avec ses fausses solutions, FAUTE de PERPECTIVES, ….d’un autre monde  !

Face à des structures politiques qui n’offrent que des fausses solutions, cogestion du capitalisme,  sectarismes, racisme, drogue.,

On est, de nouveau, dans la situation, d’avant le congrès de Tours, avec une sociale démocratie corrompue jusqu’a la moelle. La seule, différence, qu’il n’y a pas de force alternative  crédible, qui se dégage. Pas d’utopie, à opposer à ce monde sans perspectives, ou on voit, de plus de jeunes dans la rue. C’est barbarie, ou barbarie.

Pire, on voit le développement, de plus en plus, une gangrène, qui menace notre jeunesse. « les drogues qu’on veux nous présenter comme douces, qu’on veut légaliser. Marchands d’illusions qui mènent  non à la «liberté du plaisir», mais à l’enfer des dépendances et à des  trafics juteux, ne sert qu’a enrichir les trafiquants et leurs protecteurs ocultes. ! 

A cette crise de société, des réactions ont eu  lieux, avec le puissant mouvement, du « non au référendum ». Mobilisiation et espoirs sans lendemain.

Face à ces vides,  de nouveau, il faut, de nouveau, réinventer, un autre monde,  un autre avenir, développer, l’esprit de fraternité, de solidarité, marcher séparément, mais agir ensemble, ici et maintenant.…. pour construire un autre monde, leur monde n’est que guerre et barbarie,  intolérance, souffrances, misère   !

« Ami, si tu tombes, un ami sort de l’ombre… », Oui mon père, oui mes frères, oui, mes camarades, je n’ai, nous avons  pas oubliés,  ce chant qui hier…était votre force, même dans l’enfer …!

Solidaires, c’était votre combat, y compris dans les camps. Cet idéal,  votre idéal,  notre idéal, que certains voudraient faire passer comme ringard, dépassé. Votre idéal,  notre idéal se poursuit, ici et maintenant, à sa façon, à notre façon, humblement, modestement sur  ce site,  avec les mêmes motivations, craintes, espoirs,  qui t’animait, hier, toi, mon ami, mon frère, mon camarade.

Comme vous, mes amis, mes frères, mes camarades, comme toi Lulu, comme toi mon Frère Salvador Allende,  Oui je pense, nous pensons,  que la Solidarité, la Fraternité, peuvent ouvrir, les voies d’un autre monde, plus juste, plus solidaire !

C’est ce que  contribura à développer à notre façon, humblement  notre nouveau site  «les Amis de Lulu», et «remembrer », souvenez vous !

Tirons, ensemble, les leçons du passé, pour construire, un monde meilleur, comme disait si bien,  Jean Ferrat dans le Bilan,  » sans idoles, sans modèle, un autre monde, avec les yeux  grands ouverts …. »

Ce site, pose, posera, sa petite pierre, pour le construire, sans prétention, sans modèle, avec nos yeux grands ouverts, simplement : «solidaires », un autrement, ici et maintenant.

J’ai dit.

——————————————————————————————————————————

Pour conclure : Notre nouvel espace de liberté se compose donc désormais de  3 sites :

http://espacearnaudet.com/, consacré à L’espace Arnaudet, à Unel, aux « Amis d’Unel »

http://vendeearnaudet.com/,  reste consacré à notre gîte d’olonne sur mer

http://remember.espacearnaudet.com/consacré aux amis de Lulu » et au développement  de nos valeurs de solidarité, de fraternité, et à  l’histoire du mouvement ouvrier et à  nos reflexions pour un  autre monde,  plus solidaire, plus fraternel.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>